close
Taça de Portugal

C’est Benfica qui ira au Jamor, André Gomes en sauveur

no thumb

Le match retour de la demi-finale de la coupe du Portugal a vu Benfica s’imposer à domicile 3-1 contre le FC Porto malgré la défaite 1-0 du match aller. Un match haut en émotions et en rebondissements.

Côté composition des équipes, les Dragões se présentent avec une équipe assez habituelle avec Diego Reyes en défense centrale aux côtés de Mangala malgré des prestations plutôt moyennes depuis quelques matches. A noter le retour de Herrera au milieu de terrain et surtout de Fernando. Côté Aguias plus de changements à cause des blessures. Artur fait son retour dans les buts, Jardel fait son apparition en défense centrale, André Gomes et Cardozo sont les 2 autres nouveautés dans le 11 de départ.

Le match fut attaqué tambour battant par les hommes de Jorge Jesus du fait de leur but de retard du match aller. Le public lisboète est en délire et met une pression positive sur l’équipe locale. Il y a très vite le feu sur les buts de Fabiano. Ce dernier ce mue en véritable pompier de service face aux assauts des joueurs de Benfica. Il y a notamment une séquence de 6 corners en peu de minutes où Benfica manque de peu l’ouverture du score. Le but arrive dès la 17ème minute par l’intermédiaire de Salvio. Nico Gaitán centre depuis la gauche au second poteau où l’ailier droit argentin arrive à placer une tête au ras du poteau. Alex Sandro était au marquage au second poteau mais a été trop passif sur cette action. Dix minutes plus tard, Siqueira voit consécutivement 2 cartons jaunes et est donc expulsé. Benfica va donc jouer à 10 pendant plus d’une heure. Malgré leur supériorité numérique, les hommes de Luis Castro n’arriveront jamais à se procurer de grosse occasion lors de cette première période.

Le FC Porto avait absolument besoin d’égaliser surtout avec cette supériorité numérique. A la 52ème minute, Varela marque ce but de l’égalisation avec une action individuelle de grande classe. Après avoir reçu le ballon il élimine André Almeida, accélère fort et frappe entre les jambes de Artur. Un but de grande classe. On pense à ce moment-là que le match va changer de camp mais 7 minutes plus tard, Pedro Proença siffle penalty pour les locaux. Salvio déborde et entre dans la surface mais Reyes arrive lancé et percute le joueur argentin. Une action ou le défenseur mexicain montre encore une fois son manque d’expérience du haut niveau en faisant une faute vraiment bête. Le penalty est converti par Enzo Perez qui prend Fabiano a contre-pied. 2-1 pour Benfica, il leur manque encore un but pour pouvoir se qualifier. Les joueurs de Porto, a défaut d’être dangereux en attaque, font tourner le ballon et gèrent leur maigre avantage. Diego Reyes à la lutte avec Rodrigo perd une nouvelle fois le ballon de façon incroyable, l’espagnol se présente en 1 contre 1 dans la surface mais glisse au moment de faire son crochet. A la 80ème minute, les lisboètes arrivent tout de même au 3-1 avec un but exceptionnel d’André Gomes. Une passe en hauteur de Gaitán, il élimine en une touche de balle façon sombrero son défenseur pour venir mettre un intérieur du pied au ras du poteau. L’un des plus beaux buts de la saison sans aucun doute. A partir de ce moment là le match est parti dans tous les sens. Il y a eu invasion de la pelouse par les supporters locaux complètement euphoriques tout d’abord. Ensuite la tension à gagné les joueurs, notamment Quaresma et Maxi Pereira qui se frictionnaient depuis le début du match. L’arbitre de la rencontre Pedro Proença n’a pas su contrôler le match et a complètement pété les plombs. Il expulse tout d’abord Jorge Jesus et dans la foulée Luis Castro qui pourtant était resté bien calme. L’expulsion de Quaresma fut du même accabit puisqu’il vit un carton jaune après avoir dit de façon calme qu’il venait de se prendre un coup de coude. Malgré les 6 minutes d’arrêt de jeu, plus aucune occasion à se mettre sous la dent.

Benfica valide donc son billet pour la finale de la coupe du Portugal où il rencontrera Rio Ave qui a éliminé Braga. L’homme de la rencontre est incontestablement Enzo Perez qui a été le vrai patron du milieu de terrain de Benfica. A noter également la bonne prestation de André Gomes et surtout son but d’anthologie. Côté Porto c’est évidemment encore une fois la défense qui est pointée du doigt avec le manque d’implication défensive d’Alex Sandro et surtout le faible niveau affiché par Diego Reyes. Il ne reste plus que la Coupe de la Ligue aux Dragons pour essayer de sauver une saison catastrophique. Du côté de Benfica la prochaine échéance est le match contre Olhanense. En cas de victoire, ce sera le 33ème titre de champion du Portugal.

 

Ajouter un commentaire