close
no thumb

Malgré une surprise dans le onze titulaire avec la non titularisation de Renato Sanches, les Espoirs ont parfaitement lancé leur Euro en l’emportant 2 buts à 0 face à la Serbie avec un but du Parisien Guedes (37’ min) et du capitaine Bruno Fernandes (88’ min). Ils mettent ainsi la pression sur l’Espagne qu’ils rencontreront mardi soir à 21h (diffusé sur La Chaine l’Equipe, canal 21 de la TNT).

Malgré un score flatteur, le match ne fut pas totalement maitrisé. En effet, les Portugais sont mal entrés dans leur match et se sont fait peur en concédant des occasions dès le début du match. Les serbes ont joué leur chance à fond et ont causé des problèmes à la défense Portugaise durant les 30 premières minutes. Cependant, le but de Guedes a sonné la « révolte » du côté des Portugais qui ont par la suite réussi à prendre le contrôle du match. La deuxième mi-temps fut faible des deux côtés avec une équipe Portugaise pas à son aise techniquement. À la 88 ème minute, après une belle ouverture de Renato Sanches (entré à la 59’ min), transparent auparavant, le joueur de la Sampdoria, Bruno Fernandes a mis fin au suspens et a scellé la victoire du Portugal.

Dans ce match, beaucoup de joueurs ont été décevants comme l’un des plus expérimentés, Bruno Fernandes malgré son but. Renato Sanches a lui aussi été en dessous, il n’a pas apporté la technique et la vitesse qu’il peut apporter habituellement avec les A. Cependant, Rúben Neves a été sur tous les ballons au milieu de terrain. Enfin, la défense, plus particulièrement João Cancelo, s’est montrée solide dans le jeu.

Après cette victoire, le Portugal prend la tête provisoire du groupe B en attendant le match entre l’Espagne et la Macédoine. Leur prochain match contre les espagnols sera sûrement crucial pour la première place entre les deux favoris de ce groupe et à la victoire finale. Les Portugais n’ont pas le droit à l’erreur car seulement les premiers de chaque groupes et le meilleur deuxième se qualifieront pour les demi-finales.

Rémi Martins

Tags : espoirseuro 2017gonçalo guedesrenato sanches

Ajouter un commentaire