close
19398025_1559850254027821_251759839_n

Le score ne reflète pas la physionomie du match mais le résultat est bien là, c’est l’Espagne qui se qualifie pour les demi-finales et le Portugal devra espérer des faux pas de la Slovaquie dans le groupe A et attendre les résultats des matchs du groupe C pour se qualifier comme meilleur deuxième.

Le match avait pourtant bien commencé avec une frappe sur le poteau de Podence à la 11ème minute mais contre le court du jeu, le « colchonero » Saúl Ñíguez marque sur une frappe contrée à la 21ème minute. Le Portugal continu de se créer des occasions en seconde période avec de nombreux tirs mais trop faibles pour le gardien espagnol. Les Portugais ont poussé sur le côté droit avec João Cancelo mais les nombreux centres effectués par le latéral n’ont trouvé que les gants du gardien adverse. À la 65ème minute Sandro crucifie la Seleção qui ne réussira jamais à redresser la barre malgré une superbe reprise de volée de Bruma à la 78ème minute. En toute fin de match, Williams, entré peu avant, a définitivement scellé la victoire espagnole.

Dans ce match, seuls Podence, par sa vivacité, João Cancelo, par ses accélérations sur le côté droit et Edgar Ié se sont montrés à la hauteur du rendez-vous. On peut noter aussi la nouvelle contre performance de Renato Sanches malgré sa titularisation, qui est resté trop transparent et qui a manqué de vitesse à de nombreuses reprises. Gonçalo Guedes c’est lui aussi fait remarquer par son absence dans ce match, malgré quelques accélérations, il n’a jamais vraiment su faire le bon choix. Les Portugais ont cependant pas su déjouer la sélection espagnole qui a été plus tranchante le moment venu, malgré un Marco Asensio en dessous.

Avec cette défaite, les Portugais se retrouvent dans une position délicate avant de jouer leur troisième match contre la Macédoine vendredi à 20H45 sur La Chaine L’Équipe (canal 21 de la TNT). En effet, ils ne peuvent plus finir premiers et n’ont plus leur destin entre leurs mains : ils doivent s’imposer et espérer des contres performances des deuxièmes des groupes A et C qui ne doivent pas finir la phase de groupe avec plus de 6 points pour que l’on puisse encore croire à une qualification Portugaise qui peut se jouer à la différence de buts. Néanmoins, il faut y croire car nous l’avons vu en 2016, tout est possible pour le football Portugais et pour le Portugal en général !

Rémi Martins

Tags : brumaeurosub21

Ajouter un commentaire