close
Sélection

Uruguay 2-1 Portugal : tués par « El Matador »…

Le Portugal est éliminé de la Coupe du Monde 2018 ! Face à la très solide équipe uruguayenne, la Seleção a perdu après avoir concédé deux buts du parisien, Edinson Cavani. Bien qu’ayant dominé la rencontre, le Portugal a eu de grosses difficultés à créer du danger surtout en première mi-temps. C’est fini…

A Sotchi, le Portugal est revenu au « local du crime », là où il a joué la première journée, face à l’Espagne. Fernando Santos a opté pour titulariser Ricardo Pereira en lieu et place de Cédric. Compte tenu du faible rendement d’André Silva, l’engenheiro a aussi redonné sa confiance à Gonçalo Guedes mais une nouvelle fois l’attaquant du FC Valence n’a pas apporté ce qu’on attendait de lui. Trop brouillon, le jeune joueur doit gagner en maturité dans les grands rendez-vous. Le Portugal est pratiquement entré avec un but en sa défaveur. En effet, Cavani, d’entrée de jeu, sur une belle combinaison avec Suárez, douche les espoirs Portugais. Toute la première mi-temps, la Seleção bute sur une défense en béton  ! Tirs contrés, déviés, bloqués… Bref, impossible de pénétrer la défense uruguayenne avec le schéma tactique Portugais envisagé par Santos en 1e mi-temps malgré une très forte possession de balle.

Après une première période pauvre en occasions, Fernando Santos positionne Guedes à gauche et Bernardo Silva derrière Cristiano Ronaldo et le Portugal joue mieux. Naturellement, cette domination se concrétise par un but Portugais, sur corner, par le biais de Pepe. Bien que galvanisés par ce but, les hommes de Santos ne tiennent le nul que 7 petites minutes. Cavani, pratiquement sur sa 2e occasion, inscrit le deuxième but de la celeste… Tout était à refaire pour le Portugal. Malgré une quantité de tir importante, beaucoup de corners, une forte domination, le Portugal n’y arrivera pas. L’entrée de Quaresma a apporté plus de qualité offensive mais pas suffisamment pour déjouer une deuxième fois le bloc uruguayen.

Comme en 2010, le Portugal quitte de façon prématurée cette Coupe du Monde 2018 en huitièmes où il reste la sensation que l’on aurait pu faire beaucoup mieux, surtout sur les matchs de poule, face à l’Iran notamment, ce qui aurait pu garantir un tableau un peu plus simple au Portugal. Ce Mondial dicte également la fin d’un cycle (Pepe, Bruno Alves, Fonte, Moutinho…) et ouvre les portes à un nouveau cycle où Fernando Santos devra construire une équipe pour défendre son titre de champion d’Europe à l’Euro 2020.

7 Commentaires

  1. il y avait de la place pour passer ..68 % de possession 20 tirs juste 5 cadrés et molles…on a pas été solide en défense surtout pereira qui sur le 1 er but a laissé suarez amortir le centre de cavani et le laisser faire tranquilement son centre sur le même cavani ou fonte juge cette balle comme un débutant ..le second but un cadeau sur notre temps fort encore pereira qui laisse cavani seul et patricio pas bien placé …3 attaques 2 buts l efficacité à l italienne ( année 80)les jeunes inefficaces guedes et silva pas au niveau d une coupe du monde bernardo s est bougé mais trop brouillon …

  2. « tués par « El Matador »… » Fallait voir le taureau aussi…
    Entre les flops et ceux qui stagnent dans leur progression ou qui ne cherchent pas à s’affirmer dès qu’ils en ont l’occasion et va’sy que je fais une passe lateral ou en retrait histoire que la défense puisse se réorganiser… Les mecs tentent même plus de frapper ils essayent de trouver soi cr7 soit r.q par peur de mal faire.

    Y a pas de relève c’est fou ça, les buteurs de ce mondial c’est CR7, Quaresma et Pepe… Je sais même pas si il y avait la TNT ou la HD quand ils ont commencés à jouer pour l’équipe du Portugal ces 3 là.

    B.Silva grosse désillusion, Moutinho grosse régression …

    Ils ont pas été réalistes, c’est notre défense qui s’appuie toujours sur 1 ou 2 éléments.
    Même si il y a des erreurs de casting, ça n’explique pas tout.

    C’est quoi l’avenir de la sélection Portugaise ?
    Joao Mario, Adrien Silva, Cancelo, André Silva, Gelson Martins, Bruma, R.Guerreiro ?

    Pas l’impression qu’on puisse changer du tout au tout juste en remplacent les joueurs cités au dessus par des R.Lopes, Diogo, Jota, R.Neves, Danilo etc…

    C’est qui le prochain qui va voir son ascension s’arrêter à l’age de 20 ans, Joao Felix ?
    J’appelle cette Génération la Génération GT (Gros Transfers) qui échouent souvent en finales ou en demi d’euros espoirs.

    Ca jouait + au ballon à l’époque des JV Pinto, Vidigal, Rui Jorge etc… Des joueurs qui étaient assez peu médiatisés et qui savaient jouer au ballon. Là t’as des mecs qui valent 2, 3 ou 4 dizaines de millions d’euros sur le marché des transferts et je l’ai jamais vu se transcender en équipe nationale.

  3. Cancelo fait partit du top 5 mondial en tant que latéral, c’est justement l’erreur de Santos d’avoir laisser des mecs comme semedo (une fusée) et cancelo , après tu parle de moutinho, tu as vu le match? As tu vu qu’il ne jouer pas….
    Pendant les qualifs cette équipe était vraiment très bonne, après ils onts eu un des plus dur groupe, et oui quand tu vois l’Espagne comment elle a galéré, ils ont pas eu un seul match facile, difficile d’aller au bout dans ces conditions, le Portugal paye les mauvais choix de clubs de la plupart des joueurs

  4. Santos a été bien trop optimiste. Je trouve que certains joueurs sont mal utilisés. Il va falloir que certains arrêtent la sélection et laisse la place aux jeunes. Je pense à Fonte Pépé Quaresma Bruno Alves. Après on ne pouvait gagné la coupe ça c était une certitude pour moi. La plupart des joueurs sont remplaçants dans leurs clubs respectifs et ça n arrange pas les choses. Pour moi les clubs de liga Nos y sont pour beaucoup. André Silva n aurait pas dû quitter Porto et que dire de la débandade au Sporting. Comme dise certains ils adoptent des mauvais plans de carrières et c est dommage. Pour moi c est la fin d un cycle. Santos doit laisser place à un nouveau sélectionneur. Pour moi Jorge Jesus et le candidat idéal. Je voudrais revoir nos brésiliens d Europe et ce n est plus le cas depuis 2008.

  5. On aurait pu aller jusqu’en finale en faisait un tout petit peu plus en phase de groupe.
    La roue de l’infortune!.
    André Silva : 38 millions
    R.Sanches : 35 millions
    Cancelo 35 millions
    bernardo silva : 50 millions
    Guedes : 40 millions
    William Carvalho 25 millions
    Joao Mario : 25 millions
    R.Neves : 15 millions
    André Gomes : 15 millions
    Guerreiro : 18 millions
    R.Lopes : 28 millions
    G.Martins 35 millions (vm)

Ajouter un commentaire