close
Sélection

-19 ans Champions d’Europe : la nouvelle génération dorée ?

En remportant le titre de champion d’Europe des -19 ans, la nouvelle génération a confirmé le bien que l’on disait d’elle, il y a 2 ans, lorsqu’elle avait remporté le titre en moins de 17 ans.

Lors de cet Euro en Finlande, beaucoup ont découvert les jeunes talents Portugais. En remportant les titres -17 ans en 2016 et -19 ans en 2018, cette sélection donne donc plus de certitudes : elle a un réel potentiel et il faut compter sur elle pour les années à venir ! En effet, jusqu’à présent aucune autre génération à part la « Geração Dourada » championne du monde en 1989 et 1991 n’avait réalisé une telle prouesse. Et la quasi totalité des joueurs champions en 1989 et 1991 sont devenus de très grands joueurs, citons parmi eux Figo, Rui Costa, Couto, João Vieira Pinto… Alors oui, on peut donc affirmer avec certitude que beaucoup des joueurs champions ce soir deviendront les principales stars du Portugal d’ici 5-6 ans. Ça n’est surtout pas le fruit du hasard !

Jota et les autres

Parmi les champions d’Europe de ce soir, impossible de ne pas parler de João Filipe, surnommé Jota, meilleur joueur et meilleur buteur de la compétition. Le joueur formé au Benfica est un attaquant de feu. Petit de taille mais très fort techniquement, il incarne le futur de la sélection. Beaucoup voient en lui le nouveau Cristiano Ronaldo. Difficile de le prédire ! D’autant plus qu’à 19 ans, le Portugais jouait déjà à Manchester UTD. Néanmoins, João Filipe a le talent suffisant pour arriver tout près de l’élite mondiale. Francisco Trincão a aussi beaucoup agité l’attaque Portugaise et donné beaucoup de maux de tête aux défenseurs adverses. L’ailier natif de Viana do Castelo, évolue à Braga B et devrait normalement être appelé avec plus de régularité en équipe A par Abel compte tenu de ses prestations. Il a aussi marqué 5 buts ! Rúben Vinagre est aussi un joueur qui a de nouveau confirmé tout son talent lors de cet Euro. L’arrière gauche formé au Sporting et passé par Monaco évolue à Wolverhampton de Nuno Espírito Santo. Infatigable, cet arrière dispose d’une excellent pied gauche et d’une très bonne endurance. Le gardien Diogo Costa tout comme Diogo Queirós, bien qu’absents de la finale, sont également des « casos sérios » qui devraient tôt ou tard trouver leur place au FC Porto avant d’éclater et partir dans les meilleurs clubs internationaux. Avec eux sur le terrain, la défense a été solide !

Ces quelques noms (même s’ils méritaient tous d’être décrits en détail) redonne une nouvel espoir aux Portugais qui pour certains ont pu être déçus lors du Mondial 2018 et s’étonner de voir beaucoup trop de trentenaires passés dans l’équipe. Oui, la relève est bien là !

Tags : joão filipejotaportugal

Ajouter un commentaire